L’Inspection Générale des Finances planche sur la publicité foncière et rencontre LIFTI/GnDVF le 21 février.
Marc Kaszynski, Président du LIFTI, et Jean-Louis Fournier, conseiller du président et référent du comité « Accompagner les territoires dans leurs stratégies foncières » ont rencontré le 21 février la DGFiP, dans le cadre d’une mission de l’Inspection Générale des Finances sur la publicité foncière, et suite à notre courrier du mois de septembre adressé au nouveau directeur général de la DGFiP.

Le GnDVF et LIFTI avaient alerté sur la nécessité de renforcer  les données DVF (Codes CGI…) à l’appui d’une proposition technique d’enrichissement, intégrant plus largement des champs de la matrice cadastrale. Il a été rappelé le besoin d’aller vers une plus grande qualité des données, et vers une plus grande ” fraîcheur” , ce qui correspond à des objectifs de la mission confiée à l’Inspection Générale des Finances (rendu du rapport sur la Publicité Foncière, prévu pour fin mars) . La question de la qualité du traitement des données DVF, a également été abordé, en insistant sur les risques d’une exploitation “de masse” non maîtrisée et ne rendant pas compte, de la réalité des différents marchés et de leur segmentation. Ce rapport devrait faire des propositions répondant à nos attentes, la mise en œuvre pourrait toutefois, se faire en plusieurs temps.

LIFTI et le GnDVF ont proposé à la DGFIP de participer aux nouveaux comités mis en place dans le programme 2020-2022.